À la une

Magazine de l’Université

N° : 01- 02 - 03 - 04- 05

Article de presse (journal el watan le : 19 juillet 2017 )

Formations Djelfa liste des participants

 cop

Avec COFFEE, l’étudiant au cœur de l’entreprise

 

« Nous visons l’excellence… Nous ne voulons pas aboutir à des étudiants seulement diplômés, mais plutôt compétents dans les domaines sur lesquels ils se sont formés… ». Telles sont les paroles d’un membre du projet COFFEE de l’Université de Djelfa.

L’université Ziane Achour de Djelfa vient de se doter de deux nouvelles formations d’excellence en coopération avec l’Union Européenne. Elles concernent des licences professionnalisantes dans les domaines du « Génie Civil » et de l’ « Informatique » ; à savoir « La réhabilitation des constructions » et le « Webdesign et sécurité ».

C’est dans le cadre du projet COFFEE « Co-construction d’une Offre de Formation à Finalité d’Employabilité Elevée », projet structurel national, financé par le programme Erasmus+ Capacity Building pour une durée de 3 ans, que le lancement de la première licence nationale en Génie Civil est prévu en septembre 2017 à l’Université de Djelfa. L’objectif COFFEE, projet porté par l’Université de Montpellier, coordinatrice de celui-ci, est de permettre aux jeunes diplômés algériens de trouver un emploi.

C’est dans cette perspective, véritable enjeu de société où les jeunes sont fortement touchés par le chômage, que l’employabilité est au cœur de l’approche de la formation. La notion d’employabilité élevée, garantie par une reconnaissance documentée et adaptée des besoins des entreprises, sera favorable aux diplômés dans la carrière visée.

coofee

Ainsi, l’ambition du projet COFFEE est de permettre aux universitaires et aux professionnels de se rencontrer pour construire un ensemble de licences professionnalisantes. A l’issue de trois années, COFFEE débouchera sur la création de 18 licences professionnalisantes nationales. Ces dernières, considérées comme pilotes, sont initiées par neuf universités algériennes qui travaillent en étroite collaboration avec le secteur socioéconomique. Un rapprochement concret avec les professionnels, de par la co-construction, suivra une démarche permettant la corrélation entre diplôme, compétence et emploi. Ceci étant de former des cadres moyens directement opérationnels avec un cursus universitaire porté sur les volets académique et stages en entreprises.

Enfin, la qualité des études est pensée pour permettre aux futurs cadres COFFEE la maitrise des langues marketing (l’anglais et le français), la communication, l’entreprenariat en entreprises et la gestion de projets. Ces unités d’enseignement sont définies pour toutes les licences comme modules transverses sur lesquels se formeront en premier les enseignants chercheurs algériens à l’étranger pour former à leur tour d’autres formateurs puis les étudiants. Et employeur et employé économiseront un temps précieux en passant outre une période d’adaptation contraignante.

Services